top of page

Avez-vous pleinement le droit d'exister ?

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023

Le droit d'exister paraît évident par le simple fait que vous possédez un certificat de naissance.


Pourtant, vous êtes encore trop nombreux à souffrir d'une vie qui ne vous plaît pas et que vous qualifiez souvent de médiocre. Le droit d'exister n'est pas le droit de survivre. C'est bien plus puissant que cela.



Le mode "survie" dans lequel vous avez l'habitude de fonctionner vous donne effectivement un sentiment d'existence. Mais, est-ce vraiment vous qui êtes aux commandes ?

La présence que vous avez dans le monde est-elle à l'image de qui vous êtes vraiment ou est-ce juste un masque, une façade, qui vous permet de fonctionner avec les autres ?


Exister à travers une image respectable artificielle qui colle aux critères extérieurs de ce que l'on attend de vous n'est pas le droit d'exister. C'est juste coller plus ou moins au rôle que les autres, que la société, veut bien vous laisser jouer.


« Une illusion peut-elle exister ? » - Koan Zen

Prise de conscience du manque


Tant que vous n'avez pas pris conscience du delta qui existe entre ce que vous présentez au monde et qui vous êtes en réalité, vous créez un état de manque, de carence. Pourquoi ? Parce que vous croyez que votre vie est impossible à vivre si vous ne recevez pas en permanence de l'extérieur de l'attention, du soutien, de la reconnaissance.


Inconsciemment, vous ressentez que des parties de vous ne sont pas reconnues à leur juste valeur. Cela crée un vide en vous dans lequel vous laissez s'engouffrer des liens avec des personnes et des situations qui comblent le trou momentanément plus ou moins bien, sans pour autant vous rassasier en profondeur.


Non seulement une souffrance larvée vit en vous, mais cela vous épuise. Une grande part de votre énergie vitale et créatrice est occupée à essayer de combler ce trou béant. Cela vous empêche d'avancer sereinement sur votre chemin. Le manque crée dans votre vie une trame de programmations qui vous mènent chaque jour un peu plus vers davantage de dépendances.


C'est à force d'échouer dans ma vie à quelques mètres de mes objectifs, à force de m'épuiser à améliorer mon sentiment de valeur personnelle, à force de chercher à créer des liens qui au final devenaient toujours décevants, que j'ai pris conscience qu'un bug se cachait au sein de mon champ de conscience. Un programme tordu qui me faisait m'agiter dans tous les sens sans me nourrir pleinement.


Il m'a fallu beaucoup de temps pour en comprendre le sens et trouver une voie de déprogrammation efficace. C'est cette voie que je souhaite vous transmettre à travers cet article pour vous éviter de tourner en rond pendant des années, comme je l'ai fait.


Qu'est-ce que le droit à l'existence ?


Mes conclusions sont qu'avoir le droit d'exister c'est vivre avec la conviction profonde que j'ai le droit d'être moi. Cela revient en définitive à m'autoriser à avoir mes propres émotions et mes propres besoins essentiels, même si ils ne correspondent pas à ce qui est communément admis.


C'est aussi trouver normal le fait d'avoir mes goûts, mes désirs ainsi que mes particularités et être capable d'en profiter.


Avoir le droit d'exister c'est être capable de me donner la vie que je souhaite et d'apprécier le moment présent. Le droit d'exister telle que je suis implique que mon existence m'appartient et donc, que je suis responsable de ma vie. Aussi, je prends sur moi de m'occuper de mes besoins, mes goûts et mes désirs, tout en portant sur mes épaules les conséquences de mes choix.




Les erreurs qui nient votre droit à l'existence


Quand vous êtes en train de quémander aux autres votre droit d'exister, vous vous empêchez littéralement d'avancer dans votre vie. Malheureusement, ce sont des réflexes fréquents que vous avez appris depuis votre plus jeune âge. Si vous maintenez ces 4 attitudes dans votre vie, seule la souffrance sera au rendez-vous.


Première attitude malsaine : "Désirer être important aux yeux des personnes qui le sont pour vous." ( Relations avec des supérieurs, clients, proches...). Quand vous agissez ainsi, vous voulez que ces personnes vous aiment, qu'elles s'intéressent à vous, qu'elles accordent de l'importance à ce que vous vivez, à ce que vous dites et qu'elles vous aiment comme vous êtes.


Seconde attitude malsaine : "Tenir à ce que les tous les gens vous acceptent." Vous voulez alors que les autres vous prennent comme vous êtes, qu'ils acceptent que vous ne soyez pas parfait et qu'ils s'abstiennent de vous critiquer. Vous êtes prêt à trahir vos valeurs pour plaire à ceux qui ont des valeurs totalement opposées aux vôtres.


Troisième attitude malsaine :"Vouloir être aimé de tous." Vous faites tout votre possible pour conquérir le coeur de ceux qui vous attirent et surtout, pour obtenir de l'amour et de l'approbation de la part de personnes auxquelles vous ne tenez pas particulièrement. Vous êtes prêt à vous faire apprécier de n'importe quel milieu même si c'est un milieu contraire à vos moeurs. Vous êtes capable d'accorder du crédit à des personnes visiblement toxiques et déséquilibrées, juste pour vous sentir apprécié par eux.


Quatrième attitude malsaine : "Chercher à avoir de la valeur aux yeux des autres." Vous voulez alors que l'on vous trouve bon dans ce que vous faites. Cela peut aller jusqu'à une forme d'exhibitionnisme que vous regrettez ensuite. Cela vous pousse à montrer aux autres des parties de vous qui sont fausses, malsaines. Vous vous livrez à des fanfaronnades qui vous attirent les faveurs de personnes superficielles ou déséquilibrées. Votre vie finit par se construire uniquement autour de cela. Vous voulez que vos idées soient acceptées et vous espérez secrètement que les autres vous trouvent extraordinaire. Quel que soit le prix à payer pour cela.


Quand vous agissez ainsi, vous réalisez un transfert de votre droit à l'existence au bon vouloir des autres. Au lieu de vous donner à vous même ce que vous avez toujours cherché à recevoir de l'extérieur, vous continuez à demander aux autres de réparer ce vide qui vous habite.

C'est une erreur car cela vous maintient dans un état de manque, de carence. Vous avez alors le sentiment que votre vie est impossible à vivre si vous ne recevez pas en permanence de l'extérieur le droit d'exister à travers la reconnaissance des autres. Vous êtes en perpétuel état de dépendance. Ce sont les autres qui créent votre vie à votre place, tout en exploitant qui vous êtes à vos dépens.


L'état d'esprit qui vous interdit d'être


Si au fond de vous il existe la moindre pensée en accord avec les phrases suivantes, vous aurez du mal à tracer votre route dans la vie et à toucher du doigt la sérénité et la paix. Vous continuerez à vivre pour les autres, en fonction de leur état d'esprit. Vous resterez dans la négation de vous. Ces phrases sont la porte ouverte aux angoisses, aux peurs et au stress qui ronge de l'intérieur.

  • L'autre doit m'aimer, même si je me comporte comme une peste ou un imbécile.

  • L'autre doit m'aimer, même si je ne l'apprécie pas plus que cela.

  • Je veux être le centre de l'univers des autres, qu'ils se livrent à moi, qu'ils me prennent pour confident.

  • Je veux constamment l'attention des autres, qu'ils s'intéressent à moi, à ce que je fais et qu'ils passent du temps à échanger avec moi.

  • Les gens doivent m'accepter inconditionnellement, et je cherche à me le prouver en les testant régulièrement à travers des attitudes qui les dérangent.

  • Mes besoins devraient devenir une priorité pour les gens qui disent m'aimer.

  • J'essaye d'obtenir de l'affection par tous les moyens, même si c'est en faisant pitié ou en me montrant incapable, en me rendant malade et en devenant systématiquement victime des évènements.

  • Je veux que l'on me trouve bon sans avoir à faire la preuve que je le suis, sans me donner la peine de réaliser des choses par moi-même, et tant que je n'ai pas cette preuve, je ne m'engage dans rien. Aussi, je papillonne ou je tourne en rond dans ma vie.

  • J'ai du mal à accepter que d'autres puissent être considérés comme meilleurs que moi, même pour des petites choses du quotidien.


Être libre d'être soi


Votre liberté d'exister dépend uniquement de votre état de conscience. C'est une liberté que vous devez vous donner. Une autorisation que personne ne vous donnera. C'est vous qui devez la prendre.


Conquérir votre droit à l'existence vous permet de récupérer toute l'énergie que vous consacriez plus ou moins consciemment à vous faire aimer, accepter et devenir important aux yeux des autres. Vous récupérez par la même occasion le temps et l'énergie que vous utilisiez à essayer d'arranger vos relations problématiques.


Vous retrouvez plus de vitalité. Vous êtes plus vivant, plus ouvert, plus mobile et plus expansif.


Vous obtenez également plus de pouvoir sur vous et sur votre vie. Vous pouvez enfin vivre comme vous le voulez et être en accord avec vos choix. Une certaine paix s'installe en vous qui fait contraste avec les anxiétés et le stress d'avant. Vos angoisses liées avec "votre mal de vivre" s'estompent car vous savez maintenant qu'elles étaient liées à votre incapacité de vous présenter au monde tel que vous êtes vraiment.


Vous comprenez que ce tout ce que vous vivez intérieurement est important et que vous affirmer face au monde en exprimant simplement ce que vous ressentez, c'est vous respecter. Pas besoin d'être dans l'agressivité pour cela. Plus vous respecterez ce qui se joue en vous, plus votre entourage vous respectera naturellement. En toute fluidité.


Approfondissement


Si vous souhaitez une aide pour mettre en pratique cette étape importante du développement de soi, inscrivez-vous au programme gratuit que je propose (https://www.esprit-odessa.com/challenges ) pour vous aider à entrer dans cette ère nouvelle de l'expansion de la conscience.


Suivez article après article les prises de conscience et les découvertes que je fais sur le chemin de ma propre liberté ! Commentons ensemble et échangeons. Inscrivez-vous comme membre de ce site (https://www.esprit-odessa.com/members) et avançons ensemble, sans spams ni publicité.


Soutenez mon travail !


Si vous souhaitez m'encourager et me soutenir, likez les publications, commentez-les et surtout partagez à vos amis ! Le don est aussi la philosophie de ce blog. Tout est à votre disposition gratuitement. Si vous souhaitez rétablir l'équilibre en soutenant ce blog financièrement, utilisez le bouton ci-dessous.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page