top of page

Identification au Soi

Cet article fait suite à celui sur la définition de Soi ( https://www.esprit-odessa.com/post/definition-de-soi ). Vous définir est nécessaire pour décider en conscience ce qui vous anime et vous fait vibrer dans votre vie. C'est la base, la partie "choix" du libre-choix. "A qui vous vous identifiez" va définir votre degré de liberté à choisir. C'est à dire, la partie "libre" du libre-choix.



L'identification de Soi telle qu'elle est communément admise est la plus belle prison qui existe. Vous avez été habitué à vous trouver libre au milieu de la prison, donc pour vous, tout est normal et si vous souffrez, c'est la fatalité ou que vous avez besoin de soins.

J'aimerais à travers cet article entrouvrir à l'intérieur de votre conscience quelques fenêtres vers un espace de liberté plus vaste.


L'identification par sens commun


Depuis petit, vous avez appris à vous identifier à un personnage qui est la résultante d'une suite linéaire d'évènements. Aujourd'hui vous êtes la somme de tout ce que vous avez vécu. Chaque évènement vécu est venu s'ajouter au fur et à mesure du temps pour vous donner votre identité d'être.


Ainsi, vous êtes identifié à une lignée. C'est à dire que vous vous identifiez et que vous êtes identifié par les autres, à travers vos traditions, vos rituels de vie, vos origines génétiques connues, votre famille au sens large.

Vous êtes identifié comme le fils ou la fille de, originaire de. Souvent, votre prénom disparaît pour ne laisser que "c'est le fils d'untel".

Si vos parents sont connus et reconnus et considérés comme notables bienfaisants, l'identification de vous prend une note positive. Dans le cas contraire, vous êtes juste commun ou dans le pire des cas, le fils ou la fille de vauriens.


Et comme dans l'identification par sens commun tout s'accumule, vous êtes censé garder cette étiquette collée à vous toute votre vie.



L'identification par l'affect


Depuis votre conception, vous avez eu des émotions, des bouffées chimiques d'hormones, de neurotransmetteurs, vous avez vécu des attirances et des répulsions électro-magnétiques, des attachements et des détachements, de la dépendance, de la co-dépendance et de l'interdépendance. Tout cela est pré-câblé dans le corps humain.


Ainsi, vous avez aimé et été aimé. Ou pas. Et c'est encore ainsi, ou pas. Bref, vous êtes identifié à un statut affectif. C'est à dire que vous vous identifiez et que vous êtes identifié par les autres comme marié, célibataire, divorcé, avec ou sans enfants. Vous avez eu une ou plusieurs histoires amoureuses, plus ou moins heureuses. Vous vous êtes identifié comme compagne ou compagnon, peut-être victime de manipulations ou de violences. Séparé douloureusement. Séparé sagement. Toujours en couple. Femme ou mari de. Père ou mère d'untel.

Tout ceci est gravé dans votre histoire. Vous êtes celle ou celui qui, parce qu'elle ou il a vécu cela, peut s'identifier ainsi.


Parce que vous êtes le mari, la femme, le parent, l'enfant et donc que vous avez des liens affectifs qui l'expliquent, vous appartenez à l'autre. Mon mari, ma femme, mon fils, ma fille, mon ex.... votre identité liée à votre histoire passée et à vos affects vous lie d'un lien puissant à l'autre.


« Les grandes souffrances qui peuvent délabrer à jamais une vie affective ne se rencontrent que chez ceux qui connaissent la passion. » - Boris Cyrulnik - Les nourritures affectives

Combien d'entre-vous cherchent à maintenir coûte que coûte cette identité alors que leur vie de couple, que leurs affects, que leurs sentiments se sont envolés ? Combien d'entre-vous, remplis de douleurs, subissent, sous prétexte qu'ils sont parents, enfants, maris ou épouse ? Combien d'entre-vous, malgré la douleur, restent identifiés à des choix du passé qui sont maintenant révolus ?


L'identification par le mental


Quand vous avez pris votre envol, que vous avez quitté l'enfance, vous avez adhéré à des principes et vous avez pris des décisions.

Ceci vous a fait faire des choix. Par voie de conséquence, ces choix vous ont amené à vivre des expériences que votre mental a interprété comme bonnes ou mauvaises.


Tout au long de votre vie, les résultats de toutes ces expériences se sont accumulés dans les placards et archives de votre mental. Aujourd'hui, cela vous donne une identité. Vous prenez vos décisions comme ci ou comme ça. Vous faites les choses de cette manière.


Vous avez choisi de faire des études ou non. Dans les 2 cas, cela vous identifie d'une certaine manière. Vous appartenez à telle ou telle catégorie socio-professionnelle. Vous faites partie de telle ou telle communauté, religieuse, sportive, artistiques... Vous fréquentez tel ou tel type de personnes dans tel ou tel type d'endroit. Vous identifiez ces personnes par leur style de vie, leur style vestimentaire. Vous avez les mêmes codes, vous vous comprenez.


Votre identité provient de vos connaissances, de vos apprentissages, de ce en quoi vous croyez de part vos études et les pays dans lesquels vous avez vécu. De quels codes sociaux êtes-vous issu ?



L'identification par influence


Au final, pour avoir la paix, ne pas risquer le conflit, continuer à vous sentir aimé et accueilli par les autres, vous devez toujours et toujours vous conformer à cette identité qui s'est construite au fur et a mesure des années qui passent.


Cette identité vient de votre lignée, et donc du regard que votre famille porte sur vous. Elle vient aussi de vos proches, de ceux qui partagent leur quotidien avec vous. Garder cette identité, veut dire, ne pas décevoir, rester fidèle à vos engagements d'il y a 20 ou 30 ans. Au travail, votre identité est modelée par le regard de vos collègues et les valeurs de votre entreprise. Vous maintenez également cette identité acquise en vous accrochant à vos choix, vos décisions du passé, à vos diplômes durement gagnés, à vos expériences heureuses ou non.


Cette forme d'identité est une identité acquise par l'influence des évènements, du monde extérieur à vous, du regard des autres et de la société toute entière.

Ce sont des rails tous tracés que vous devez suivre sans broncher. Tant que vous y trouvez votre compte, tout va bien.

Tôt ou tard, une partie de vous n'y trouve plus de sens et a envie de plus.

C'est à ce moment là que vous vous sentez vide.


Pour sortir de cette ornière, il vous faut sortir de la prison de cette identité acquise pour accéder à votre vraie identité, cette identification au Soi.


L'identification au Soi


Ces identifications successives par sens commun, par affect, par conditionnement mental et par influence vous placent dans un rôle. Tout comme le comédien qui détient un rôle dans une pièce de théâtre est tenu de toujours garder le même rôle pour toutes les représentations à venir, vous vous sentez tenu de garder le même rôle toute votre vie.


Est-ce vraiment vous ? Non, puisque c'est une identité acquise venant de faits extérieurs à vous-même. C'est pourquoi, tôt ou tard vous en souffrez.


L'identification au Soi, c'est l'identité qui vient du plus profond de vous et qui n'est pas en lien avec des éléments extérieurs à vous. C'est à dire, une identité qui vient d'un choix intérieur et qui n'est pas reliée à une chronologie extérieure de faits ou d'apprentissages.


C'est une identité qui commence par un JE SUIS qui vient de nulle part. Juste un JE SUIS qui vous inspire, qui vous transporte vers une grande joie.

C'est une identité intuitive, inspirée par votre Soi Supérieur. C'est à dire, vous, votre double, dans des dimensions invisibles. Qui vous êtes vraiment.


"Qui vous êtes vraiment" n'a clairement rien à faire de vos us et coutumes, des règles usuelles des autorisations d'exercer, des diplômes, des amourettes de votre passé ou des contrats que vous avez signé. "Qui vous êtes vraiment" a besoin que vous en reconnaissiez l'identité afin de pourvoir enfin rayonner et apporter au monde ce qu'il est venu, à travers vous, y apporter. "Qui vous êtes vraiment" est votre véritable identité, ce qu'on appelle votre lumière, vos codes propres de fonctionnement, ce qui fait que vous êtes relié à la Joie d'être vous, en pleine possession de vos talents de créateur incarné.


Quand vous lâchez l'identité acquise, vous lâchez le mode survie. Cela veut dire, lâcher ses rôles pour vivre dans la transparence, dans la clarté de qui vous êtes. Cela veut dire, cesser de vivre en fonction du regard des autres, en fonction des rites et coutumes de votre lignée, en cessant de vous croire l'objet de possession de vos proches et des membres des communautés que vous fréquentez. C'est aussi arrêter de croire que les autres vous appartiennent de fait parce qu'ils sont vos enfants ou vos proches. C'est cesser le contrôle sur les autres, sur leur regard, sur leurs jugements. C'est tracer votre route en pleine liberté, sans vivre sous l'influence des archives de votre mental et des programmes pré-machés que vous sert la société.


Lâcher. Lâcher tout ce que vous croyiez être. Lâcher les chaînes de conséquences linéaires qui vous ont fait croire que vous êtes le résultat de votre histoire de vie. Lâcher ce que vous preniez pour acquis pour vous tourner vers ce que vous ne vous étiez jamais autorisé à être.


Cela peut commencer tout simplement par "JE SUIS une personne souriante et agréable". Alors faites comme si vous étiez déjà cette personne. Soyez souriant et agréable du matin jusqu'au soir quelles que soient les circonstances. Et vous serez.

Puis, progressez. Choisissez une activité qui vous plait et décidez de l'incarner. Vous travaillez dans un bureau et vous sentez à l'intérieur de vous que le yoga est fait pour vous ? Foncez ! Choisissez dans votre for intérieur "JE SUIS un professeur de yoga reconnu et recherché pour ses services". Faites comme si vous l'étiez déjà. Vous verrez que tout naturellement l'univers conspirera pour que cette réalité formulée apparaisse. Vous serez sollicité pour participer à des cours de yoga débutants puis de plus en plus professionnels, vous mangerez yoga, vous dormirez yoga, vous vous habillerez yoga et votre identité de professeur de yoga reconnu et apprécié deviendra une réalité.


Puis, petit à petit, de décisions en JE SUIS, vous contruirez une vie à votre image, alignée sur qui vous êtes réellement, loin des codes imposés par "ce qui se fait" et "ce qui est possible ou non".


C'est cela l'identification au Soi. Créer dans votre réalité l'identité qui vous fait vibrer de l'intérieur et lâcher cette fausse identité acquise qui vous maintient dans une forme de servitude et de dépendance aux autres et à un rôle qui n'est pas vraiment vous.


L'identité acquise vous empêche de vivre et vous enferme dans une sorte de survie. L'identité venant de Soi balaye le factice et l'inutile, ce qui est difficile car ce sont des habitudes et des programmes profondément ancrés en nous, mais nous apporte une liberté d'être, une joie profonde et une richesse de vie qui n'a aucune comparaison. C'est aussi la voie vers la peine vitalité et la santé.


Oui, c'est une voie difficile qui n'accepte aucune complaisance envers soi ou les autres. Mais c'est la voie de l'Amour de Soi, de la vie en Soi. L'Amour juste qui tranche et non pas l'amour mielleux et sirupeux qui endort dans les méandres de la survie humaine sous couvert de bons sentiments.



Approfondissement


Si vous souhaitez une aide pour mettre en pratique cette étape importante du développement de soi, inscrivez-vous au programme gratuit que je propose (https://www.esprit-odessa.com/challenges ) pour vous aider à entrer dans cette ère nouvelle de l'expansion de la conscience. D'autres programmes sont là vous vous accompagner. Découvrez.



Suivez article après article les prises de conscience et les découvertes que je fais sur le chemin de ma propre liberté ! Commentons ensemble et échangeons. Inscrivez-vous comme membre de ce site (https://www.esprit-odessa.com/members) et avançons ensemble, sans spams ni publicité.



Soutenez mon travail !


Si vous souhaitez m'encourager et me soutenir, likez les publications, commentez-les et surtout partagez à vos amis ! Le don est aussi la philosophie de ce blog. Tout est à votre disposition gratuitement. Si vous souhaitez rétablir l'équilibre en soutenant ce blog financièrement, utilisez le bouton ci-dessous.













Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page