top of page

La vie est mon amie

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023

Je vis dans une société. J’y suis témoin de jeux de pouvoir, de règles, de lois. J’existe car j’ai un nom, un matricule, peut-être aussi un travail à moins que je sois étudiant et il me faut être examiné pour vérifier si je peux mériter un diplôme

J’ai un lieu de vie, plus ou moins beau, plus ou moins grand, mais j’ai une adresse où on me sait exister.


Je souffre, plus ou moins. J’ai peur, plus ou moins. Je sais devoir me battre pour obtenir mon dû, ma subsistance et me garder en vie,


Et puis un jour, je vois tout ça et je me demande si cela a encore du sens.


J’ai beau faire tout ce qu’il faut, je perds. Je perds mes proches ou bien mes revenus, peut-être aussi ma santé. A moins que je sois simplement en train de perdre en justice ou de perdre mes droits de citoyen.


Alors, je regarde ma vie, cette vie, la société et je ne vois que des formes qui s’emboîtent les unes les autres, se dés-emboitent, se chevauchent, se séparent, s’écrasent. Ma réalité devient un monde de formes. Sans vrai vérité. Beaucoup de mensonges. Des faux, du faux. Du non sens. Beaucoup.


Fatigué par ces formes qui courent devant mes yeux, lassé par cette agitation permanente, je me dis : "c’est ça la vie? C’est moche, dur, compliqué et sans issue."


Le plongeon


Alors je ferme les yeux et je plonge à l'intérieur de moi. Je réalise que je ne sais rien. Je ne sais rien de ce qui fait le vivant. Je ne sais rien de ce qu'est la vie; Je n'ai baigné que dans la survie. Je connais tout ce que je dois savoir pour garder un sentiment d'existence dans ce monde agité, mais je ne sais rien de ce qui sous-tend la vie.


Tout s'efface d'un coup dans ma tête. Je n'ai plus de numéro de sécurité sociale. Je n'ai plus de nom, ni de lignée. Le décor de ma vie se désagrège. Plus rien de ce monde de formes ne m'entoure. Je baigne dans le néant.


Mes 5 sens se sont coupés. Rien du dehors n'existe à cet instant. Je baigne dans la profondeur de moi-même, du moins, c'est ce que je crois. Je m'aperçois que je suis dans le noir total, je ne vois rien, je n'entends rien, je ne sens rien car mes sens m'ont lâché.


Sans les formes que reste-t-il ?


J'étais au milieu d'une scène de théâtre et d'un coup, le décor est tombé, le sol s'est dérobé, les acteurs ont disparu, qui j'étais s'est envolé. Il n'y a plus rien autour de moi. Plus de décor, plus d'institution, plus de lois ni de règles. Le monde s'est enfui.


« Dieu est une sorte de rien abyssal, et pourtant la vérité ne s'abîme pas dans cet abîme, ni ne s'écroule dans ce précipice. » - Vladimir Jankélévitch - Artiste, écrivain, Musicologue, Philosophe, Scientifique (1903 - 1985)

Et pourtant, je suis encore là. Que me reste-t-il ? Tout. Je me ressens de l'intérieur. Je sens mon coeur battre. Je me sens présent même si rien n'est autour de moi. J'existe, je suis là, même si rien ne peut me définir. Je respire. J'ai conscience de moi. De ce qui se passe en moi. Je perçois qu'une pulsation de vie est toujours là et assure mon existence même si c'est dans le néant.


La vie est là, toujours, sans condition


Je suis en vie. Je suis la vie. Je ressens cette présence en moi qui est. C'est là. Indépendamment de tout le reste, la vie pulse en moi et ce n'est pas à travers mes 5 sens que je la perçois, mais à travers ma conscience.


Je prends conscience enfin de ce qu'est la vie. Elle est en moi tout en étant aussi à l'intérieur de chacun, de chaque animal, de chaque végétal. La vie est en chacun et partout à la fois. La vie pulse partout et donne tout le temps.


Toute forme animée contient la vie. Au delà de mes sens. Et je comprends qu'au delà de la forme, elle est information, vibration. Ce néant autour de moi est rempli de vie, rempli de vibrations et d'informations. Mais dans ce monde vibratoire, je suis sourd, aveugle, muet. Seule ma conscience peut s'exprimer et chercher à comprendre. Seule ma conscience peut se connecter à la vie qui foisonne autour de moi.


Eveil de la conscience


Je réalise qu'en dehors du monde des formes, il existe un monde vibratoire que je peux apprendre à découvrir. Il existe partout mais c'est par l'intérieur de moi que j'ai le plus de chance de le percevoir. Si je me connecte à la vie en laissant tomber quelques temps le monde des formes et mes 5 sens, je découvre que j'ai des yeux intérieurs, des paroles intérieures, des ressentis intérieurs, une écoute intérieure. Aujourd'hui je suis encore quelque peu dans le noir, mais je ressens au fond de moi qu'il m'est possible de développer d'autres sens pour avancer dans ce monde vibratoire.


Je sais maintenant que je ne suis pas mon corps, je ne suis pas mes biens matériels, je ne suis pas ma famille et mes amis, je ne suis pas mon travail, je ne suis pas ma maison. Je suis, bien au-delà de tout cela. Et sans cela, je suis toujours.


Quand la lumière s'allume, l'éveil se fait


En prenant conscience qu'un autre monde existe à l'intérieur de moi et en acceptant sa présence en moi, je m'habitue petit à petit à cette obscurité. J'accepte ce qui est. Mes questionnements se calment. Une chose persiste. Ma conscience de ma présence à la vie. J'existe vraiment. Et ma conscience grandit. Comme une lumière tamisée qui devient de plus en plus puissante, ma conscience s'éveille et me permet de discerner de mieux en mieux dans le noir. Et là, je vois de beaux faisceaux lumineux se ramifier en réseau dans un sens organisé que je ne comprends pas encore. Mais ce que je comprends c'est que dans ce monde invisible qui est l'envers du décor du monde des formes, un prodigieux réseau informationnel s'active dans tous les sens pour créer ce que j'appelais avant, ma réalité.


Aujourd'hui je sais. Le monde invisible qui est à l'intérieur de moi est immense. Tout y est connecté. Chaque chose, chaque personne y est connecté. Et cette grande machinerie, imperceptible pour nous quand on est dans le monde des formes, est la vie. La vie est la conscience infinie qui régit le Tout. Tout est relié et interpénétré. Bouger les formes ne sert à rien. La vie est vibration.


Et toute cette mécanique prodigieuse qui régit le monde n'a jamais eu pour but de me faire glisser progressivement dans la misère, dans la souffrance ou la malchance. Toute cette mécanique est au service de l'évolution de ma conscience pour que tout progresse, s'améliore, pour que tout soit de plus en plus vivant, dans l'abondance.


Alors pourquoi tout va mal ?


En m'éveillant à la vie, je comprends que tout se construit dans l'invisible, c'est à dire à travers ce réseau vibratoire programmé pour l'abondance, la joie et le bien-être. Ce réseau est un ensemble de flux. C'est la vie et elle est mon amie.


Dès que je crois au monde de forme, et que je perçois avec mes 5 sens les désordres du monde des formes, je crois que la vie est moche et compliquée. Faisant cela, je me coupe de la vraie vie, de ma conscience profonde de qui je suis. Un être avant tout vibratoire qui se crée chaque jour dans un monde de forme. Et quand je me coupe de ma partie vibratoire, intérieure, de mon essence, je me coupe des informations de la vie et donc je me coupe de l'abondance. Je me coupe de ma guidance intérieure. Si je me coupe de ma guidance intérieure, je perds l'aide de la vie et de la puissance infinie qu'elle contient pour m'amener au meilleur. Alors je cherche désespérément à faire bouger les formes, à rentrer dans des jeux de pouvoir, à me battre.


Je sais maintenant que dès qu'un obstacle apparaît sur ma route, c'est que j'ai oublié que la vie est mon amie et j'ai recommencé à avoir peur, à douter, à m'inquiéter. Chaque obstacle est une crise évolutive pour me reconnecter à ma part invisible et augmenter mon champ de conscience de qui je suis. Il n'y a pas de sauveur. Aucun tiers ne peut me défendre ou me sauver dans le monde des formes. Seule, la vie, mon amie, peut me porter à la réussite de mes désirs les plus chers si je me mets en chemin tout en lui faisant confiance quant à son soutien et sa puissance créatrice.


M'éveiller, c'est rejeter tout doute quant au succès, toute inquiétude quant à l'avenir, toute crainte devant les choses, les êtres et la destinée, et voir la vie telle qu'elle est en réalité, la voir comme quelqu'un qui a à cœur ma prospérité, mon bonheur. C'est reprendre en main ma souveraineté, ce qui a du sens pour moi et le confier à la conscience infinie dans la gratitude que tout est déjà réalisé pour mon plus grand bien. Et d'y travailler chaque jour.


Approfondissement


Si vous souhaitez une aide pour mettre en pratique cette étape importante du développement de soi, inscrivez-vous au programme gratuit que je propose (https://www.esprit-odessa.com/challenges ) pour vous aider à entrer dans cette ère nouvelle de l'expansion de la conscience.


Suivez article après article les prises de conscience et les découvertes que je fais sur le chemin de ma propre liberté ! Commentons ensemble et échangeons. Inscrivez-vous comme membre de ce site (https://www.esprit-odessa.com/members) et avançons ensemble, sans spams ni publicité.


Soutenez mon travail !


Si vous souhaitez m'encourager et me soutenir, likez les publications, commentez-les et surtout partagez à vos amis ! Le don est aussi la philosophie de ce blog. Tout est à votre disposition gratuitement. Si vous souhaitez rétablir l'équilibre en soutenant ce blog financièrement, utilisez le bouton ci-dessous.


Posts récents

Voir tout

2 Comments


Nature
Nature
Jan 24, 2023

Ce serait une superbe méditation à mettre en ligne. Tout ce travail de lecture mérite un approfondissement. Merci

Like
Esprit d'Odessa
Esprit d'Odessa
Jan 24, 2023
Replying to

Bonjour ! Merci pour cette invitation à envisager ce texte sous forme d’une méditation. J’ai choisi la forme écrite car cet exercice est extrêmement puissant et sous la forme immersive d’une méditation, cela peut être extrêmement violent pour une personne encore focalisée sur le monde des formes. Je pratique cette approche lors de mes consultations car je peux accompagner et doser le travail de cette ouverture de conscience qui est toujours le début d’une nouvelle vie. Par écrit et pour quelqu’un qui lit et relit le texte en visualisant ce que le narrateur explique, des prises de conscience progressives se font, lui permettant de lâcher petit à petit tous les liens et importances nocives qu’il entretient dans le monde d…

Like
bottom of page