top of page

Rester zen par les temps qui courent

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023

Vous l'avez peut-être remarqué, mais depuis quelques temps la planète devient le théâtre de chaos disséminés un peu partout. Peut-être n'êtes-vous pas touché et vivez-vous encore tranquillement dans votre environnement habituel, mais pour beaucoup d'entre vous, cela commence à devenir compliqué.


Entre les inondations, les violences, les crises économiques, la guerre, les prix qui flambent et les annonces de corruption démasquées, il y a de quoi reconnaître que le monde tremble.



Indépendamment de tous ces bouleversements, certains d'entre vous commencent à remarquer que les rapports en entreprise deviennent de plus en plus conflictuels et ils se sentent carrément exploités. Sans compter les entreprises qui mettent la clé sous la porte et le travail qui se raréfie.


Au sein des familles c'est aussi la zizanie, avec de nombreuses séparations qui s'annoncent, des couples qui se déchirent et des rapports familiaux qui se désagrègent.


Au niveau de l'état de santé, on note une réelle et sérieuse dégradation à tous les âges avec une prédominance pour les problèmes psychologiques, les angoisses et le stress mais aussi beaucoup de pathologies lourdes invalidantes.


Les hôpitaux sont pleins et les avis de décès se multiplient.


Ne cédez pas au catastrophisme


L'être humain aime se faire peur, surtout quand cela ne le touche pas directement. c'est pourquoi la plupart des acteurs de la sphère médiatique, utilisent la peur pour faire de l'audience.


Alors, coupez le son et l'image de ces chercheurs de buzz sur votre dos. Arrêtez de croire que vous avez besoin d'être informé de tout ce qui se passe dans le monde et d'utiliser votre espace mental disponible pour prendre parti pour une cause ou une autre. En faisant cela, vous vous faites peur, vous entretenez la peur, vous la disséminez et en plus vous créez des pour et des contres dissonants et graines de guerre.


Arrêtez de croire que l'information mortifère qui vous est livrée a pour but de vous informer. Aujourd'hui, vérités et contre-vérités s'entremêlent tellement que vous pouvez vous faire balader en toute bonne foi. En revanche, ce qui est certain, c'est que pendant que votre mental brasse ce genre de choses, votre psyché et votre corps endurent le martyr.


Décidez une fois pour toute de stopper la propagation des énergies négatives, des émotions de peur et des joutes intellectuelles d'ego qui veulent avoir raison.


Il ne suffit pas d'éteindre la télé ou la radio pour cela. Il faut aussi cesser de monter en épingle tout ce que vous relevez d'incohérent ou de dérangeant dans votre environnement familiale et professionnel. Laissez couler.


Visez la fluidité


En clair, si ce que vous souhaitez ou si ce que vous entreprenez rencontre beaucoup de résistance, que cela ne va pas dans la direction que vous souhaitez, c'est que cela va à l'inverse du cours des choses.


En plus clair, ce n'est pas parce que vous avez décidez que quelque chose doit se passer d'une certaine manière que c'est juste pour vous ou pour les autres. Derrière ces bouleversements et le chaos qui semble s'installer, il y a des forces à l'oeuvre bien plus grandes que votre cerveau d'humain. En voulant vous accrocher à ce qui doit partir, vous créez des frottements et des résistances qui ne feront mal qu'à vous.


« Bien qu'on nous ait fait croire que si nous lâchons prise nous n'aurons plus rien, la vie révèle exactement le contraire : lâcher prise est le véritable chemin vers la liberté.» - Sogyal Rinpoché Lama, Religieux (1947 - 2019)

De plus, votre vision de la réalité est très étroite par rapport à toutes les issues possibles de la vie. Aussi, vos plans sur la comète sont toujours ridiculement étriqués par rapport au champ des possibles. Vous ne savez rien des opportunités qui vous attendent. Alors que si vous restez dans l'acceptation de ce qui est et dans la fluidité, vous accèderez à des solutions et des résolutions bien plus belles que ce que vous auriez pu imaginer.


Vous avez déjà vu une mouche qui se cogne 100 fois sur la vitre pour sortir alors que l'autre partie de la fenêtre est grande ouverte ? Quand vous ne voulez rien lâcher, vous êtes comme elle. Pétri par la peur de perdre, de ne pas y arriver, de disparaître, de ne pas avoir votre dû ou que les choses ne redeviennent pas comme avant, vous inondez votre corps d'adrénaline qui se transforme petit à petit en poison hautement toxique pour votre organisme. Lâchez ! Le meilleur est à venir, même si votre mental ne le sait pas encore.


Arrêtez de juger tout et tout le monde, surtout vous-même


Quand l'être humain s'échauffe de l'intérieur jusqu'à bouillonner au point de ne plus rien supporter, de ne plus être capable de prendre du recul ou de devoir se contenir en bloquant tous ses systèmes internes pour ne pas exploser, c'est qu'une part de lui cherche encore à avoir raison.


Avoir raison sur les autres. "C'est inadmissible la manière dont ils se comportent ", "il faut le faire payer", "ils doivent me traiter comme cela et pas comme ceci ", on me doit ça", c'est comme cela qu'il faut faire", etc.


Avoir raison sur la vie. "Ce n'est pas possible que je me retrouve seul", "c'est trop injuste ce qui m'arrive", "je ne peux même pas imaginer de perdre mon travail", "c'est impossible pour moi de vivre sans mes enfants, mes proches, ma famille...", "je dois être soigné à tout prix", "je ne veux pas mourir", "je ne veux pas perdre ma maison", "impossible pour moi de quitter mon pays", etc.


Avoir raison sur soi. "je suis nul", "je n'y arriverai pas", "je ne peux pas", je n'ai jamais réussi", "personne ne me comprend", "je n'ai pas le temps de vivre", "je n'ai pas le courage de prendre soin de moi", "la vie a toujours été méchante avec moi", etc.


Toute cette agitation mentale crée beaucoup de bruit dans l'univers et est générateur de beaucoup de déséquilibres dans votre champ d'énergie vitale, ce qui vous parasite mais parasite aussi beaucoup d'autres personnes. C'est toxique.


La vie a 2 options pour vous faire taire et vous permettre de revenir à l'équilibre. Soit elle vous donne à vivre des situations qui confirment vos croyances ( victimisation, impuissance, rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice, mauvaise santé, faillite...) soit elle vous retire définitivement l'accès à ce que vous avez le plus peur de perdre ( incidents, accidents, petites et grosses misères quotidiennes, etc.) . Comme cela, c'est réglé. Mais, ce n'est pas très agréable à vivre.

Donc, si vous voulez retrouver de la sérénité sans que ce soit la vie qui se charge par elle-même de vous mettre hors du jeu de vos jugements, vous savez ce qui vous reste à faire.

Arrêtez de tout juger et acceptez ce qui est pour ce que c'est. Ni en plus grave, ni en moins grave.


Sortez du paraître


Montrer qu'on a tout compris et qu'on sait mieux que les autres, chercher à avoir raison et juger tout et n'importe quoi est la première jambe du paraître. La seconde jambe, est de vouloir montrer qu'on est quelqu'un, qu'on a réussi, qu'on est super au courant des tendances et qu'on a les moyens d'en mettre plein la vue.


C'est la course folle aux marques, aux étiquettes, aux lieux branchés, aux personnes avec qui il est bon de se montrer, aux quartiers où il faut habiter, aux lieux de vacances incontournables. On s'attache aux mondanités, au look, aux formules de politesse tout en pensant le contraire. On cherche à se sentir important, accepté dans la classe sociale qui nous paraît la mieux nous représenter. On s'identifie aux leaders d'opinions ou de consommation. On cherche à exister aux yeux des autres même si ça nous mène à soutenir des actes et des valeurs qui ne sont pas pleinement les nôtres. D'ailleurs, on n'a plus le temps d'y réfléchir, car on est devenu adepte du prêt à penser, et au mainstream.


En clair, on se transforme en poule sans tête qui court partout, tout en ayant l'impression qu'on a besoin de tout et que sans cela on n'est plus rien.


Vous avez le choix. Vous continuez à vivre en soignant votre façade de représentation. Ou vous faites un virage à 180 ° et vous prenez soin de votre intériorité. La façade ne dure pas et quand vous serez épuisé, vidé par tant d'agitation, personne ne sera là pour recoller les morceaux.

En revanche, si vous prenez soin de votre intériorité, votre être au lieu du paraître, vous pourrez toujours compter sur votre force intérieure même et surtout dans les moments les plus difficiles de votre vie.


Le mental n’est qu’illusion et son bavardage incessant n’est que du brouillard d’ignorance qui se complait dans l’apparence des choses.


Quelques rappels pour aller vers la paix intérieure


Centrez- vous le plus souvent possible et essayez d’y rester,


Ne tombez pas dans la dualité en regardant à l’extérieur ou en jugeant


Écoutez votre cœur, votre intuition, au lieu de votre raison


Soyez plein de compassion, mais ne tombez pas dans l’émotion des autres ou des vôtres


Soyez en paix avec vous-même malgré tout ce que vous pouvez vous reprocher ou vous blâmer


Acceptez ce que vous êtes inconditionnellement


Aimez votre corps et reconnaissez-le comme étant votre temple intérieur en le respectant


Ne vous mêlez plus de la vie des autres ou des institutions en n’y participant plus directement ou indirectement,


Lâchez prise sur tout ce qui pourra vous retenir, car chaque lien est une corde qui vous enfonce quand le bateau coule


Apprenez à vivre avec l’essentiel, car avec le superflu vous serez pris par la vie ou par les autres.



Approfondissement


Si vous souhaitez une aide pour mettre en pratique cette étape importante du développement de soi, inscrivez-vous au programme gratuit que je propose (https://www.esprit-odessa.com/challenges ) pour vous aider à entrer dans cette ère nouvelle de l'expansion de la conscience.


Suivez article après article les prises de conscience et les découvertes que je fais sur le chemin de ma propre liberté ! Commentons ensemble et échangeons. Inscrivez-vous comme membre de ce site (https://www.esprit-odessa.com/members) et avançons ensemble, sans spams ni publicité.


Soutenez mon travail !


Si vous souhaitez m'encourager et me soutenir, likez les publications, commentez-les et surtout partagez à vos amis ! Le don est aussi la philosophie de ce blog. Tout est à votre disposition gratuitement. Si vous souhaitez rétablir l'équilibre en soutenant ce blog financièrement, utilisez le bouton ci-dessous.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page