top of page

Souffrez-vous d'un sentiment de vide intérieur ?

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023

Quand l'anxiété fait partie de votre vie de manière récurrente, c'est bien souvent qu'une partie de vous aspire à une autre vie.


L'insatisfaction devient votre compagnon de route dans la plupart des domaines de votre vie. C'est à dire que votre personnalité, votre petit "je", ne suffit plus à vous guider au quotidien.

Cette sensation provient de la fin d'un cycle de votre conscience. Trop souvent, vous percevez cette sensation comme pathologique car vous ne vous sentez plus comme avant. Une sorte de normalité semble vous échapper. Le monde médical vous conforte instantanément dans cette croyance car la solution qu'il propose pour vous améliorer est de prendre des anxiolytiques ou des anti-dépresseurs et d'aller voir un thérapeute de la psyché. Ceci n'est pas totalement juste. C'est une vision superficielle de votre état.


Ce qui est juste, c'est que dans votre for intérieur vous vous sentez victime, seul et abandonné. Vous avez le sentiment d'être "une pauvre chose brisée", soumise aux aléas de votre condition, la proie de peurs inexplicables, malmené sans logique par les ombres de vos émotions et de votre sensibilité à fleur de peau.


Comprendre pour agir


Quel est cet état ? D'où vient-il ? Pourquoi vivez-vous cela maintenant ?


Cet état est avant tout le signal puissant qu'une partie de vous a besoin de se "mettre à jour". C'est à dire, pour prendre un exemple informatique, qu'une nouvelle version de vous-même est prête à être téléchargée.


Comprenez qu'à ce stade de votre état de conscience, l'ancien "vous" ne suffit plus. Votre sensibilité, vos pensées-racines, vos croyances et tout ce qui faisait jusqu'alors votre personnalité ne suffit plus. Votre ego ne suffit plus. Votre conscience a comme besoin essentiel que vous agrandissiez son champ d'exploration.


Alors, oui ! Cet état est extrêmement désagréable. Il ne signifie pas que vous êtes malade, mais au contraire, que vous avez tellement grandi intérieurement que vous êtes maintenant à l'étroit à l'intérieur de vous. C'est donc plutôt une bonne chose.


D'où venez-vous ?


Depuis votre naissance, vous avez été bombardé d'informations qui ont fait votre éducation et vos croyances. Vous avez construit une personnalité qui vous a permis de fonctionner au quotidien. Cette personnalité acquise est ce qu'on appelle l'ego.


« L'ego n'est qu'une ombre, une obsession et une illusion » - Swâmi Râmdâs

Tant que vous vivez à partir d'un état d'être centré sur votre ego, votre petit "je", votre conscience et votre vie émotionnelle sont en état de crispation. Tout votre système de fonctionnement est basé sur la peur. Vous avancez dans la vie en ne présentant au monde que vos systèmes de défense. Vous fonctionnez sur le mode de l'action / réaction. C'est ce qu'on appelle le mode de survie.


Au stade de l'ego, vous faites toujours l'expérience d'un manque et d'un besoin de plus. C'est comme si vous n'aviez aucune racine, aucun ancrage intérieur pour nourrir votre vie. Comme si chaque pensée, chaque sentiment dépendait plus de ce qui vous environne que de qui vous êtes.


Jusqu'à aujourd'hui, ce modèle est le seul que vous aviez à votre disposition pour fonctionner dans le monde.


La stratégie de l'ego


L'ego est programmé pour s'occuper des problèmes à leur périphérie, dans la superficialité des choses, mais jamais au centre, jamais au fond des choses.

L'ego cherche à résoudre les problèmes en tournant la conscience vers l'extérieur.


Son objectif est de soulager vos douleurs, vos souffrances intérieures en vous abreuvant d'énergies venant de l'extérieur. C'est pourquoi vous êtes poussé à aller chercher de la reconnaissance, de l'admiration, de l'attention, du pouvoir auprès des autres. Cela vous donne un sentiment d'amour et de sécurité passager tout en créant en vous un lien de dépendance avec votre environnement.


Quand vous vivez à partir de l'ego, votre besoin d'amour se transforme en besoin d'approbation et de reconnaissance de la part des autres. Il transforme votre besoin d'harmonie et d'unité en besoin d'exceller et d'être apprécié par les autres. Aussi, au quotidien, vous redoublez d'efforts pour faire ce qui va plaire, ce qui est définit par votre environnement comme "ce qu'il faut faire" pour être bon, et "ce que vous devez faire" pour ne pas être vu comme le maillon défaillant d'un système.


Au final, vous "travaillez" toujours davantage pour mieux contrôler, mieux plaire, mieux satisfaire, mieux paraître.... bref toujours plus et mieux faire. Vous recherchez en permanence une confirmation extérieure. Vous vous fiez aux jugements des autres, vous vivez selon leurs avis et leurs attentes supposées, vous êtes crispés sur les aspects validants véhiculés par la société ( diplômes, rémunération, statut social, communauté d'appartenance, signes extérieurs, etc.).


Vous êtes par exemple aimables et dociles, et vous essayez de ne jamais froisser personne. Derrière ce comportement se trouve un besoin de contrôle. « Parce que je veux que tu m’aimes, je ne te contrarierai pas ». Cette ligne de comportement est fondée sur la peur. C’est la peur de vous affirmer, la peur d’être rejeté et abandonné. Ce qui paraît gentil et agréable est en fait une forme de déni de soi. C’est l’ego à l’oeuvre.


Perte de valeur


Dans ce schéma de conscience, vous puisez votre sentiment de valeur personnelle dans ce qui provient de votre environnement. Vous êtes un funambule dont l'équilibre dépend essentiellement des conditions climatiques et du manque de vent. Cela ne peut fonctionner longtemps. Si le funambule n'a pas en lui les capacités de gérer de l'intérieur son équilibre, à la moindre modification du sens du vent, il tombera. Il ne saura pas s'adapter.


A la moindre réflexion d'un proche, à la moindre difficulté situationnelle, vous risquez de tout perdre, de ne plus vous sentir aimé, de ne plus vous sentir en sécurité. C'est le grand risque dans une vie basée sur l'ego. Et c'est intuitivement ce que vous percevez au fond de vous quand l'anxiété est récurrente.


Pour vous remettre en selle, l'ego redouble alors de puissance. Vous lancez des jeux de pouvoir agressifs, vous optez pour des stratégies d'évitement ou vous rentrez dans un processus de résistance passive ou de déni. Dans tous les cas, vous puisez dans votre réservoir d'énergie et vous êtes entraîné dans un schéma qui vous mène à plus ou moins long terme à de la violence. Cette violence est bien souvent tournée contre vous ( maladie, burn-out, fatigue mentale, etc.) et risque de vous emmener vers un déclassement social et relationnel.


L'énergie manque, la fatigue est permanente, l'estime de soi ne repose plus que sur une sorte de vide intérieur. Vous vous sentez incapable de choisir une direction claire. Vous ne savez plus quoi faire. Tout est compliqué. Votre vie vous installe un STOP clair et net au milieu de votre quotidien. Agir est difficile. Dormir est difficile.


Il est l'heure que quelque chose change. Votre âme est épuisée d'avoir cru aux mensonges de l'ego. Quand l'âme commence à comprendre qu'elle a été berné par les stratégies de l'ego, elle commence à lâcher prise du contrôle.


Le début de la fin


C'est à ce stade que vous vous considérez comme "malade". Comme vous avez moins d’énergie pour contrôler vos pensées et vos actes, un espace énergétique s’ouvre à l'intérieur de vous.

Vous aspirez à de nouvelles choses. Vous espérez que des changements se fassent. Vous rêvez d'une autre vie. Ce qui avait du sens n'en a plus. C'est pourquoi vous vous ouvrez à d'autres points de vue, vous recherchez des approches holistiques ou spirituelles pour redonner du sens à votre vie.


Au début de votre passage à ce stade, des peurs peuvent faire surface, sans cause apparente immédiate. Ce peut être des peurs assez vagues de mourir ou de perdre ceux que vous aimez. De la colère peut se manifester, en rapport avec des situations dans votre travail ou votre mariage. Tout ce qui semblait évident est maintenant remis en question. Ce que la conscience fondée sur l’ego avait tenté d’empêcher finit par arriver.


Avant, vos schémas de pensée et de sentiment fonctionnaient automatiquement sans que vous ayez l'envie de les remettre en question. Tout était fluide et convenu. Vous aviez le sentiment d'avoir une certaine stabilité de conscience. Mais maintenant que votre conscience a grandit et s’étend, votre personnalité se sépare en deux. Une part de vous veut retenir les anciens modes de fonctionnement ; l’autre part les remet en question et vous confronte avec des ressentis inconfortables telles que la colère, la peur et le doute.


Vous souffrez seulement d'une expansion de conscience. Une part de vous commence a aimer davantage la vérité plutôt que le pouvoir. Mais vous êtes encore entre deux eaux. Vous sentez que tout doit être vu différemment mais vous ne savez pas encore comment. Vous sentez que vos émotions bouillonnent car votre ego moins puissant n'arrive plus à les masquer, mais vous n'osez pas encore vous montrer au monde tels que vous êtes. Vous sentez que ce qui est communément admis pour votre avenir n'a plus de sens pour vous, mais vous n'osez pas encore tracer votre route en dehors des sentiers battus.


A ce stade, vous souffrez seulement de ne pas vous êtes encore autorisé d'être pleinement vous. Ce n'est pas une maladie. C'est une expansion de conscience. Une graine qui a germé au plus profond de vous et qui ne demande qu'à grandir et fleurir pour vous donner la pleine liberté d'être vous, enraciné et inébranlable face au monde. Monde qui sera enrichi par l'expression pleine et entière de qui vous êtes au lieu de vous asservir.


Approfondissement


Si cet article vous a plu et que vous souhaitez une aide pour mettre en pratique cette étape importante du développement de soi, inscrivez-vous au programme gratuit que je propose (https://www.esprit-odessa.com/challenges ) pour vous aider à entrer dans cette ère nouvelle de l'expansion de la conscience.


Suivez article après article les prises de conscience et les découvertes que je fais sur le chemin de ma propre liberté ! Commentons ensemble et échangeons. Inscrivez-vous comme membre de ce site (https://www.esprit-odessa.com/members) et avançons ensemble.


Soutenez mon travail !


Si vous souhaitez m'encourager et me soutenir, likez les publications, commentez-les et surtout partagez à vos amis ! Le don est aussi la philosophie de ce blog. Tout est à votre disposition gratuitement. Si vous souhaitez rétablir l'équilibre en soutenant ce blog financièrement, utilisez le bouton ci-dessous.


66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментарі


bottom of page